Le magazine

Bienvenue au cœur de notre magazine.
Faites défiler les thèmes…
et choisissez VOTRE ou VOS MAG(S) PREFERES !
Téléchargez-les GRATUITEMENT sur votre ordinateur, tablette ou smartphone, et suivez nos indications et conseils
pour belle aventure à travers le territoire !

Mag’IN one vous propose de partir à la découverte du territoire à travers des circuits touristiques. Poser un regard nouveau sur le patrimoine, qu’il soit naturel, bâti ou culturel, c’est ce que nous vous proposons chaque mois : téléchargez gratuitement ces balades, et laissez-nous vous guider !

NOUVEAU

AVRIL 2018 – NUMERO 8

Balade en calades…

Pour ce 8e numéro de Mag’IN one, nous partons pour une nouvelle saison de découverte du territoire. Vous, touristes en Beaujolais/Lyonnais, vous habitants de la région, je vous entraîne à travers les rues de la capitale du Beaujolais, dans les pas de ceux qui ont construit la ville.

Sur le chemin qui reliait Paris à Lyon, le long de la Saône, Villefranche est devenue un lieu de passage et de commerce. Les bourgeois qui ont fait le choix de s’y installer ont laissé au centre-ville un beau patrimoine de maisons et cours Renaissance. Au négoce de toiles, ce sont les industries métallurgique et textile qui ont succédé, précédant l’agro-chimie, le secteur du bâtiment et l’électromécanique. L’arrivée du chemin de fer puis l’ouverture de l’autoroute ont largement contribué au développement de Villefranche, située au croisement des régions.

Sous-préfecture, Villefranche est l’agglomération la plus peuplée du nouveau département du Rhône. Le recensement de 2015 compte 36 671 caladois sur une surface de 9,48 km2. Elle appartient, avec 18 autres communes, à la Communauté d’Agglomération Villefranche-Beaujolais-Saône, 72 284 habitants, sur une superficie de 171,86 km2.

Rencontre avec les « Caladois »

Une calade désigne une rue construite de pavés ou de pierres, généralement en pente. Si les habitants de Villefranche-sur-Saône se nomment les « Caladois », c’est en référence à la rue en pente pavée de galets du Rhône : les calades. Ces dernières ont été remplacées par des dalles qui forment le parvis de Notre-Dame des Marais, « rue Nat », ancienne plaine marécageuse.

 

NOUVEAU

Mag’IN one N°7 – Décembre 2017

Soyons GOURMANDS en Beaujolais-Lyonnais

Un merveilleux terroir

Les touristes viennent dans la région pour la beauté de ses sites et paysages, mais aussi… pour manger !

Au carrefour des élevages de volailles de la Bresse et de la viande bovine du Charolais, du gibier de la Dombes, des poissons des lacs savoyards, des fruits et légumes de la Drôme, de l’Ardèche et de la Loire, la gastronomie en Beaujolais-Lyonnais ne se pouvait que régionale et riche. Arrosés de vins de Bourgogne, du Beaujolais et de la vallée du Rhône, les repas ne s’en sont trouvés, de tout temps, que sublimés.

Cette variété de bons produits et mets est proposée grâce au travail des agriculteurs et producteurs. Nous leur rendrons hommage à travers ces quelques pages.

Lyon porte le titre de « capitale mondiale de la gastronomie » : les « mères » et les « bouchons » proposent une cuisine institutionnelle
dont la réputation n’est plus à faire. Nous allons vous compter cette histoire de convivialité et d’art de vivre « bien de chez nous » !
S’il n’est pas utile de parler lyonnais, il vous sera cependant vite utile de savoir ce qu’est un « mâchon ».

Partez à la rencontre des producteurs, visitez leurs exploitations, régalez-vous dans les allées des marchés, et ne craignez pas d’être « coufle », repus, comme l’écrivait Nizier du Puitspelu* !

Sandrine Vadrot-Morel

*Architecte et écrivain des « Vieilleries lyonnaises » en 1879, et le célèbre « Littré de la Grand’Côte » en 1894, dictionnaire du parler lyonnais.

 

GEOLOGIE ET TERROIR :
En route vers des vins de caractère !

Mag’IN one N°6 – Novembre 2017

« Pour ce 6e numéro de Mag’IN one haut en couleurs, nous avons parcouru les routes du Beaujolais en Lotus Seven, cheveux au vent, humant les parfums d’automne.
Alors que les jaunes se déclinent à l’infini, les oranges nous éblouissent, les rouges grenas nous subjuguent… jusqu’aux pourpres et violets qui nous impressionnent… Les rayons de lumière illuminent encore brillamment  les vallons qui vont revêtir leur habit d’hiver. En chaque saison ces paysages nous séduisent, et alors que la vigne va se mettre en sommeil, c’est pour mieux nous offrir au printemps, des verts chatoyants… et de nouveaux parfums de douceur.
Connu mondialement pour ses vins et son vignoble, le Beaujolais a été façonné par l’homme qui a travaillé ses sols pour en faire le territoire que nous ne cessons de découvrir.
Suivant parfois la route des vins, nous nous en sommes parfois écartés, à la découverte de sites sélectionnés pour leur intérêt patrimonial, panoramique, historique ou culturel.
L’intérêt géologique et la diversité des sols se traduisent dans les merveilles architecturales des somptueux villages, la culture et les savoir-faire locaux, un art de vivre au fil des coteaux.
En cette période de primeur, c’est dans ces caves aux lourdes portes et sur les tables authentiques que nous vous invitons à goûter des vins gourmands et généreux, des produits locaux  et rencontrer tous ces personnages attachants … qui traduisent la valeur du mot terroir. » 

Sandrine Vadrot-Morel

Mag’IN one N°5 – septembre 2017

L’ARBRESLE

Ces personnages célèbres qui ont fait grandir l’Arbresle

« Jeunesse et patrimoine » : voici le thème des Journées Européennes du Patrimoine 2017. L’équipe de Mag’INone a donc souhaité dédier ce numéro de septembre au jeune public. Une impulsion afin d’inviter les familles à découvrir tout au long de l’année leurs origines et leur histoire. Sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge à la préservation du patrimoine
naturel, bâti et culturel est un objectif national.

Ici aucune leçon à apprendre, juste des histoire à vivre… et un futur à imaginer !

Urbanisme et architecture ont évolué dans un contexte historique et social propre à chaque époque. A travers les siècles, chacune par sa spécialité, des personnalités ont marqué l’histoire. Comme vous seriez invités à feuilleter un cahier d’écolier, nous vous proposons de tourner les pages de ce numéro de Mag’IN one, au fils des matières.

Laissez-nous vous guider à travers les anecdotes, et la petite histoire qui font la grande histoire de L’Arbresle !

C’est grâce à la collaboration avec les bénévoles des « Amis du Vieil Arbresle » que nous vous proposons un parcours ludique à la rencontre de personnages illustres qui ont contribué à faire de L’Arbresle cette belle commune du Rhône. http://amis-arbresle.com/ et www.arbresletourisme.fr

Téléchargement du Magazine

Print Friendly

 

VAL DE SAONE

Mag’IN one 4 – août 2017

BALADE AU FIL DE L’EAU EN GYROPODE

« Pour ce 4e numéro de Mag’IN one, nous avons choisi de vous transporter sur les berges de la Saône, et vous offrir une balade au fil de la Chalaronne .

Le Val de Saône marque la frontière historique et géologique entre l’Ain, la Saône et Loire et le Rhône.

A travers ces pages vous traverserez le temps pour connaitre l’histoire de ce secteur fluvial et des activité économiques et artisanales liées à la rivière.

Vous prendrez conscience des influences du fleuve sur les cultures et élevage. Vous découvrirez en quoi les humeurs de la rivière et de ses affluents influencent les paysages naturels, et comment la main de l’homme les a domptées. L’homme qui s’est installé dans ces zones où l’eau, source de vie, lui a offert une diversité de possibilités de s’épanouir et de vous accueillir, vous les promeneurs…

C’est au Gyropode que nous avons donné la parole, et à ce moyen de locomotion que nous avons confié votre accueil… »

Téléchargement gratuit : cliquez ici !

Print Friendly
LYON 6e / Parc de la tête d’or

Mag’IN one 3 – juillet 2017

L’humain au coeur du poumon vert de Lyon

L’équipe de Mag’IN one vous propose un circuit piéton : Depuis la gare des Brotteaux, laissez-nous vous guider à travers les rues que nous avons  sélectionnées pour la richesse de leur patrimoine architectural, culturel et oxygénant…

Donnons la parole au 6e, laissons-le nous accueillir…

LES 150 ANS DU 6E ARRONDISSEMENT DE LYON

« Bienvenue sur mon territoire de 378 hectares. Sixième des neufs arrondissements que compte la ville de Lyon, je suis né le 17 juillet 1867. Mon urbanisation avait débuté en 1772, avec l’apparition du projet de l’architecte-urbaniste Jean-Antoine Morand de Jouffrey. Mes larges avenues sont bordées de nombreux et somptueux immeubles haussmanniens et d’hôtels particuliers.

LE poumon vert de lyon

Alors que le Parc de la Tête d’Or s’étend sur une surperficie de 105 hectares, on estime que les espaces verts recouvrent environ 40% de le superficie totale de l’arrondissement. L’omniprésence de la verdure est très appréciée de mes 52 000 habitants. Une de mes spécificités est une densité de population très élevée, de plus de 13 000 habitants au m2. Si la moyenne d’âge de mes résidants est de 38 ans, les familles comptent souvent de nombreux enfants…

Ce n’est pas moins de 7 600 entreprises, dont 1 600 artisans et commerçants, qui ont installé leur siège en mon cœur, offrant ainsi 30 000 emplois.

Touristes, visiteurs de passage ou résidants, laissez-moi vous conduire à la découverte de la richesse de mon patrimoine architectural et culturel… et vous offrir une balade au coeur du poumon vert de ma ville… »

Téléchargement gratuit : cliquez ici !

Print Friendly
BEAUJOLAIS

Mag’IN one 2 – juin 2017

NOTRE SOUS-SOL, un héritage à conjuguer au présent

Dans le cadre de la démarche de labellisation GEOPARK du Beaujaolis, découvrez en quoi notre sous-sol compose un héritage à conjuguer au présent…

Situé en bordure du Massif Central et en regard immédiat des Alpes, le territoire Beaujolais a reçu un héritage géologique d’une grande richesse. Nombreux phénomènes datant de plusieurs centaines de millions d’années, associés à la diversité des structures qui composent son sous-sol ont offert au Beaujolais une palette de paysages qui composent ce patrimoine naturel exceptionnel.

Cette histoire et ce sous-sol ont laissé de larges traces sur le patrimoine bâti. Des roches sont nées les carrières et les pierres qui en ont été extraites utilisées pour les constructions dont on peut admirer encore les trésors architecturaux ou leurs vestiges. Le patrimoine culturel local se trouve également marqué par cette empreinte ancestrale. Cette histoire se conjugue ici au présent, dans les activités de l’Homme, et l’identité de cette région.

Téléchargement gratuit : cliquez ici !

BEAUJOLAIS VERT

Mag’IN one 1 – mai 2017

Rencontre avec Douglas, roi des forêts du haut beaujolais

Sur les routes du Beaujolais, il se dresse, grand, fier et élégant… Méconnu du grand public, il est souvent nommé sapin et confondu avec nombre d’autres résineux.

Nous avons souhaité vous présenter Douglas, roi des forêts du Beaujolais. A travers les pages de ce Mag’IN nous l’avons laissé se présenter : Déclinant son identité, nous contant son histoire, il vous parle de son présent et vous entraine sur les chemins de son avenir.
Laissez-le vous guider !

Téléchargement gratuit : cliquez ici !

Print Friendly