LE CHOCOLAT ET LYON…

Lyon et le chocolat sont liés pour la vie. De grandes maisons s’y sont développées au fil des siècles.

L’histoire du chocolat est intimement liée au passé industriel de la ville, et notament aux canuts, ces ouvriers du tissage et de la soierie lyonnaise.

LE CONCON des soyeux

mag-in-beaujolais-lyon-lyonnais-terroir-gratuit -decouverte-circuits-week-end-gourmands-terroir-territoire-agriculture-paysages-cadoles-rhone-tourisme-cocon-chocolat-lyon
Le cocon est l’enveloppe de la chenille de nombreux insectes dont le vers à soie. C’est aussi le surnom donné aux petits lyonnais à l’époque où les premiers ateliers de soierie du 5e arrondissement connaissaient leur essor, avant que les industriels n’installent les métiers de tissage mécanique à la Croix Rousse. Les magnaneries filaient des kilomètres de fil issu de ce vers à soie.

En 1954, le Président Edouard Herriot, maire de Lyon proposa aux confiseurs et chocolatiers lyonnais de créer une spécialité sucrée afin de rendre hommage à ce savoir-faire des ouvriers de la soie, reconnu internationalement.

Jean Auberger inventait alors un praliné noisette et liqueur de curaçao recouvert de pâte d’amandes : le Cocon de Lyon à la couleur jaune soleil était né.

Téléchargez Mag’IN one gratuitement

mag-in-gourmand-beaujolais-lyon-lyonnais-terroir-gratuit-cardon-saucisson-papillottes-gastronomie-produits-manger